Ecritures

 

 

 

LE CORPS

 

Poussière d’étoile, mon corps vient de l’univers.

 

Le corps, pays de mon âme, territoire de toute rencontre, lieu d’initiation chargée d’histoire.

Mon corps ne peux exister sans toutes les autres présences qui constituent l’univers depuis l’origine : la patience des siècles, la folie du vent, la douceur de la neige, la coupure du froid, la dureté du roc, la sensualité du sable….

 

Le corps est le lieu de tout les rythmes, le rythme lent des années, le rythmes plus subtil des étoiles et des planètes, celui des jours, des nuits des attentes, des espoirs, le rythme des montées de sève et celui des recommencements. Il est le lieu de notre archéologie intime, un peu comme un temple, un territoire du sacré une parcelle d’éternité sous l’apparence de l’éphémère.

 

Il est aussi l’espace de réconciliation avec le monde.

Robert Faure

 

« Se mettre à l’écoute ! C’est une très belle expression pour définir cette faculté de l’homme qui lui permet d’être en contact avec l’Être »

Karlfried Graf Dürckheim

« Le centre de l’Être »

« Minuit profond

La Rivière du Ciel

A changé de place. »

Haïku de Ransetsu, in Haïku.

« Cet état intérieur que nous devons, par l’exercice, découvrir, développer et fortifier, est essentiellement fondé sur l’existence d’un centre de gravité inébranlable dans le centre vital de l’homme, donc sur le Hara »

Karlfried Graf Dürckheim

« Hara »

 

 

Les bambous profonds

Distillent un reste de pluie ;

Le haut pic retient

Le dernier rayon du couchant.

François Cheng, Souffle- Esprit. p40

 

« L’Être est toujours là, dépend de l’homme la façon dont il est accordé pour entendre son Son »

K.G.Dürckheim

 

Jacques Castermane

« Premiers pas sur le Chemin initiatique »

" J'ai touché le lieu

oû la priorité n'est plus  ma vie

mais LA vie.

C'est un espace

d'une immense liberté "

 

Christiane Singer

« Rien d’autre aujourd’hui que d’aller dans le printemps »

Buson

" Où aboutit le chemin?

A être  présent juste maintenant. La présence nous remplit, nous unit, nous transforme.

Comment savoir qu'on est présent?

On ne peut le savoir. ce qu'on sait, c'est que juste maintenant, rien ne manque "

Silvia Ostertag

« On peut expliquer, donner des indications, mais pour découvrir le goût du café, vous devez le goûter !

   Toutes les descriptions que l’on peut vous faire sont inutiles;

   à un moment donné, il vous faut goûter le café pour savoir si vous l’aimer »

   Luis Ansa

Geneviève Reynaud

Route du Flon 20, VD 1610 Oron la Ville /  T. +41 21 781 34 19

© 2015 lapratique -  Illustrations & Graphisme www.jamil.ch